Bonneville - Thon Samson - Namèche - Sclayn - Goyet

Category Site de Marchempré

PRESENTATION

Site de grand Intérêt Biologique, Marchempré est une vaste carrière aujourd’hui désaffectée depuis 20 ans. Elle s’étend sur près d’un kilomètre. Elle comprend deux importantes excavations dont la plus grande (10 ha) est occupée par un plan d’eau (3 ha). Elle abrite 30 espèces protégées (notamment Grand-Duc d’Europe, Faucon pèlerin et de nombreuses espèces d’amphibiens dont l’Alyte Accoucheur bénéficiant d’une protection stricte). Elle fait partie des nombreuses carrières de l’entité d’Andenne dont l’exploitation est terminée.

 

CONSTAT

Le plan d’eau de 3 ha, moteur du SGIB a été entièrement asséché sans la moindre information préalable ni autorisation de la DNF

Dans un dossier d’observations remis aux Autorités et signé par plus de 800 personnes, Vivons Ensemble conteste catégoriquement la qualification du projet en permis de  classe 2.

La carrière de Marchempré est un site dont l’exploitation est terminée depuis 20 ans. Y reprendre des activités d’extraction nécessite l’obtention d’un nouveau permis. A plus forte raison si plus aucun permis d’exploitation n’encadre le site. L’ampleur de la carrière, l’importance des travaux et les nombreux effets sur l’environnement nécessitent le dépôt d’une demande de permis de Classe 1.

Un tel projet requiert :

  • Une étude d’incidences complète
  • Un programme d’exploitation et d’occupation des terrains,
  • La destination du site après exploitation,
  • Une étude détaillée des travaux de réaménagement en fin d’exploitation
  • Un programme d’exécution.

 

NOUS DEMANDONS AUX AUTORITES 

 

  1. Qu’elles fassent constater l’ampleur des activités d’extraction déjà entreprises sans autorisation.
  2. Qu’elles demandent à la DNF de confirmer que l’exploitant, conformément à la loi sur la protection de la nature, a préalablement obtenu l’accord dérogatoire pour l’asséchement volontaire du plan d’eau de 2,8 ha. Cette surface était le moteur de la biodiversité  des lieux caractérisés en SGIB. Elle abritait 4 espèces reprises sur la liste des espèces strictement protégées (acolyte accoucheur notamment).
  3. Qu’elles requalifient le projet en classe 1 et demandent à l’exploitant de recommencer la procédure de demande de permis en bonne et due forme. 

URGENT – ACTUALITE MARCHEMPRE – 2 TIRS DE MINES CE JEUDI 2 SEPTEMBRE

Sticky post

CE JEUDI 2 SEPTEMBRE ENTRE 13H00 ET 13H15, LE GROUPE LHOIST PROCEDERA A DEUX TIRS DE MINE DANS LA FOSSE SUD DE MARCHEMPRE Le premier tir (13h00) utilisera 1300 kilos d’explosifs répartis dans 26 carottages du côté du Bois de… Continue Reading →

Marchempré Observation 1 – Le permis d’extraction de 1976 est nul ou caduque.

Le permis d’extraction octroyé en 1976 (il y a 45 ans) est un document d’à peine 8 page. Il a cessé d’exister puisque l’exploitant, en ne respectant pas les conditions de sa continuité, notamment sur les contours de son exploitation,… Continue Reading →

Marchempré Observation 2 : Le permis d’environnement actuel de « Classe 2 » doit être refusé.

Depuis 2001, date de la fin du programme d’exploitation de la carrière de Marhempré, l’environnement du site et les villages avoisinants de Bonneville et Sclayn se sont considérablement modifiés. Les sites de la Région wallonne et les rapports de la… Continue Reading →

Marchempré Observation 3 : Les Autorités doivent qualifier le projet en « classe 1 »

Dans sa lettre du 17 décembre 2020, en réponse à l’incomplétude du dossier qu’il a déposé, l’exploitant, par la voie de son prestataire, la société Arcea, précise que le projet d’extraction porte sur 350.000 tonnes par année. C’est la seule… Continue Reading →

Marchempré Observation 4 : La demande de permis est incomplète car elle omet notamment de répondre à la question des effets cumulatifs avec des activités voisines.

Dans le formulaire de sa demande, l’exploitant présente l’activité d’extraction de la Carrière de Marchempré qui est la sienne comme celle d’un autre établissement dont il se borne à indiquer la présence sans évoquer ni analyser les effets cumulatifs des… Continue Reading →

Marchempré Observation 5: L’exploitant a d’ores et déjà entamé les travaux, objet de sa demande, sans en attendre l’autorisation.

Une grande partie des véhicules, engins et matériel liés à la demande d’exploitation du candidat-exploitant est déjà présente sur le site. Et déjà en activités. D’intenses tirs de mine ont lieu à une cadence répétée sans la moindre prévention, sans… Continue Reading →

Marchempré Observation 6: En mai 2020, le candidat affirme dans les media sa volonté de préserver le lac du site de Marchempré et notamment les Alytes protégées. En réalité, il organise le prélèvement de tous les poissons du site afin de commencer son assèchement.

Dans un article de presse de l’Avenir du 15 mai 2020, la porte- parole du groupe confirme  » nous gardons l’étendue d’eau afin de préserver l’alyte accoucheur. Comme dans toutes nos carrières, nous sommes attentifs au respect de l’environnement ». Cette… Continue Reading →

Marchempré Observation 7 : En février 2021, le plan d’eau de 3 ha a été asséché. le biotope de 30 espèces protégées dont 4 sont sur la liste des mesures de protection strictes a disparu.

Le candidat exploitant a oublié ses promesses publiées dans la presse le 16 mai 2020. Dans sa demande de permis, et quand bien même serait-il encore détenteur d’un droit d’exploiter vieux de 45 ans, ce que Vivons Ensemble conteste, il… Continue Reading →

Marchempré Observation 8 : La demande de permis déposée est incomplète et contradictoire.

Dans le formulaire de demande de permis déposé en janvier 2021 mais daté de juillet 2020, le candidat exploitant décrit du matériel amené à être implanté sur le site. Il évoque notamment des cuves à mazout pour des quantités de… Continue Reading →

© 2021 Vivons ensemble — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑